KALYVIA

KALYVIA 2018-02-17T20:23:04+00:00

Kalyvia (Thorikou), le chef-lieu de la Commune de Saronikos, se trouve à l’extrémité sud de la grande plaine de Mesogia, en Attique, là où se trouvait la ville de Prospalti durant l’Antiquité. Les témoignages d’habitation remontent aux temps les plus anciens et la région semble également se développer durant les périodes byzantine et des Francs. Elle est limitrophe de la Commune de Lavreotiki et de Keratea à l’Est, de la Commune de Kropia à l’Ouest et de la Commune de Markopoulos au Nord. Kalyvia faisait partie de l’unité administrative de la Commune de Thorikia dont le chef-lieu était Keratea. Au recensement de 1896, Kalyvia était la deuxième plus grande localité de la Commune de Thorikia (après Keratea) avec une population de 1 037 habitants. Aujourd’hui la population totale de Kalyvia est d’environ 15 000 habitants. La multitude des découvertes provenant de toutes les périodes archéologiques répertoriées à Kalyvia prouvent que la localité était déjà habitée durant le Néolithique.
Les découvertes de cette période sont localisées à Lykouriza, les découvertes de l’âge de bronze à Finikia, celles de la période mycénienne à Trapouria, à Olympe ainsi que à la basilique majestueuse d’Olympe datant de la fin du christianisme primitif. Parmi les découvertes de l’époque géométrique on retrouve le cimetière géométrique à Valomandra, un temple au sommet du Mont Panio, un site à Valmas et un cimetière riche à Agios Panteleimonas. La période archaïque a laissé à Kalyvia l’héritage honorable de ses œuvres d’art magnifiques, à savoir les fameuses statues tombales « Kouros ». Il s’agit d’une réalité historique qui pourrait désigner cet endroit comme la « patrie des Kouros ». 

Lagonisi est la localité littorale la plus connue de Kalyvia. Au sud, une station touristique populaire suit la côte du golfe Saronique jusqu’à Saronida.

Les oliviers, les vignes et les pistachiers sont les cultures de base de Kalyvia et constituent avec l’élevage, l’industrie et le tourisme les principales activités économiques de la contrée. 

Les églises byzantines de Taxiarches, de Panagia Mesosporitisa et de Saint Pierre de la localité médiévale de « Ennea Pyrgi » dans les environs de Kalyvia font partie des curiosités artistiques les plus importantes de la région. Les itinéraires de randonnée de la région étendue, les sentiers du Mont Panio, l’architecture traditionnelle des maisons de Mesogia et le festin gastronomique de la « capitale grecque de la viande » complètent l’image d’un endroit chargé d’un patrimoine immatériel et matériel en parfait équilibre.